SFR Presse
Corse Matin
5 avril 2019

Le cri de désespoir du maire de Centuri

J. M.

1 min

J. M.
J. M.

L’intervention est sortie des clous. Elle a posé une chape de plomb sur un débat à l’ambiance jusqu’alors "bon enfant" : "Monsieur le Président, je suis devant vous pour remettre mon écharpe de maire", appuie, debout face à l’assistance, David Brugioni, le premier magistrat de Centuri. "Le 16 septembre 2017, j’avais enlevé mon écharpe symboliquement face à la presse et aux habitants de ma commune.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :