SFR Presse
Sud Ouest
22 novembre 2019

Le retour des petits porteurs

Bruno Dive,La privatisation de La Française des Jeux s’inscrit à rebours d’une tendance qui réhabilite les bonnes vieilles nationalisations

2 min

Bruno Dive,La privatisation de La Française des Jeux s’inscrit à rebours d’une tendance qui réhabilite les bonnes vieilles nationalisations
Bruno Dive,La privatisation de La Française des Jeux s’inscrit à rebours d’une tendance qui réhabilite les bonnes vieilles nationalisations

Un pactole en vue de deux milliards d’euros pour l’état, 500 000 acheteurs d’actions au premier jour de la mise sur le marché de La Française des jeux (FDJ). Voilà longtemps que l’on n’avait vu pareil engouement pour une privatisation. À vrai dire, il n’y en avait plus eu depuis celle (partielle) d’EDF en 2005, laquelle, comme celle de France Télécom huit ans plus tôt, n’avait pas laissé que de bo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :