SFR Presse
Le Parisien
19 septembre 2019

Olivier Quenault, victime de la bande Orange mécanique

Des mineurs ont multiplié les agressions ces dernières semaines à Rouen. Jusqu’à tuer un homme retrouvé nu et mutilé.

Vincent Gautronneau,À Rouen

3 min

Vincent Gautronneau,À Rouen
Vincent Gautronneau,À Rouen

Les policiers rouennais ont déjà affublé ces gamins d’un surnom inspiré du film de Stanley Kubrick : la bande Orange mécanique. Un peu plus d’une semaine après le meurtre atroce d’Olivier Quenault, la gratuité de la violence déployée par les suspects, deux adolescents de 15 et 17 ans, a causé un véritable choc à Rouen (Seine-Maritime). L’employé municipal qui a découvert le corps dans un parc derr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :