SFR Presse
Nice Matin
2 septembre 2018

Florent: «Je défends la voix des “vélo-taffeurs”»

1 min

De Mouans-Sartoux à Sophia Antipolis, Florent pédale. « J’ai 10 km à parcourir pour aller travailler. » Avant, il a essayé le bus. Trop long. « Ça me prenait une heure, et ce n’était pas assez souple au niveau des horaires. » Alors, il a choisi le vélo. Plus sportif. « J’ai pas mal de dénivelé, et j’emprunte à un endroit, une deux fois deux voies pas sécurisée. » Mais il met 25 minutes à bicyclett

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :