SFR Presse
La Croix
15 mai 2019

Vladimir Spidla, l’homme du « oui »

1 min

Premier ministre social-démocrate de 2002 à 2004, Vladimir Spidla est celui qui, face au très eurosceptique président Vaclav Klaus, a mené la campagne en faveur du « oui » avant le référendum, en 2003, sur l’adhésion à l’UE. « Le Brexit nous montre combien l’issue d’un tel scrutin peut être incertaine. Le résultat (77 % de votes favorables) a donc été un grand soulagement », confiait-il récemment

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :