SFR Presse
Le Figaro
6 août 2018

Le long des côtes, l’éolien tourne au ralenti

Avec 3 500 kilomètres de côtes, la France est la deuxième surface maritime mondiale.

Delphine Denuit

2 min

TRÈS DÉCRIÉ en France, l’éolien en mer n’a pas le vent en poupe. Annoncée le 26 juillet, la décision de Naval Energies de mettre fin à ses activités dans l’hydrolien a été le dernier contretemps d’une filière - les énergies marines renouvelables - qui accumule depuis des années échecs et péripéties. Deuxième surface maritime mondiale avec 3 500 kilomètres de côtes, l’Hexa-gone dispose pourtant d’u

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :