SFR Presse
Le Télégramme
17 juin 2019

Tänak a de quoi se consoler

2 min

Il est passé à côté de la victoire, mais le lot de consolation devrait lui plaire : Ott Tänak (Toyota) a pris, dimanche, la tête du championnat du monde (WRC) malgré sa 5e place au rallye de Sardaigne, remporté par l’Espagnol Dani Sordo (Hyundai). Sur le plan comptable, la prise de pouvoir du pilote balte est indiscutable. Mais au vu de sa domination outrageuse sur les routes sardes depuis samedi,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :