SFR Presse
Le Figaro
6 juillet 2018

La Chine investit peu en Hongrie malgré l’activisme de Viktor Orban

Thibaut Varga

3 min

Thibaut Varga
Thibaut Varga

« Les stars aujourd’hui, pour les observateurs internationaux, ce sont Singapour, la Chine, l’Inde, la Russie, la Turquie ». C’est ainsi que Viktor Orban, le premier ministre hongrois, encensait la Chine lors de son fameux discours sur l’état antilibéral, en 2014. Il faut dire que l’empire du milieu est au cœur des efforts diplomatiques magyars depuis son retour aux affaires en 2010, alors qu’il

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :