SFR Presse
Le Parisien
22 janvier 2020

« K contraire » : juste

Pour son premier long-métrage, Sarah Marx s’appuie sur un duo de comédiens bluffants et une Sandrine Bonnaire à fleur de peau.

Catherine Balle

1 min

Catherine Balle
Catherine Balle

vvvvv Ulysse, la vingtaine, sort de prison et doit à la fois trouver un job et s’occuper de sa mère, gravement dépressive. Très vite, il accepte le plan de son ami David : vendre des sandwichs et de la droguedans une rave-party. Mais l’expédition tourne court… Noir, intense, « K contraire » met en scène avec une grande justesse deux jeunes en galère. Autour d’une Sandrine Bonnaire à fleur de peau,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :