SFR Presse
La Provence
25 janvier 2020

22 ans de réclusion requis contre l’ex-recruteur

1 min

L’accusation a requis hier 22 ans de réclusion criminelle à l’encontre de Mourad Farès, jugé devant les assises de Paris pour avoir incité des candidats au djihad à partir en Syrie, mais aussi d’y avoir dirigé un groupe de combattants francophones. L’avocate générale a demandé à la cour d’assises spéciale d’assortir cette peine d’une période de sûreté des deux tiers. Elle a souligné le rôle "déter

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :