SFR Presse
Libération
3 octobre 2018

«Le gouvernement nous a donné jusqu’à fin octobre pour négocier avec l’éventuel repreneur. D’ici là, on compte faire parler de nous. On va continuer à mettre la pression sur Ford et l’Etat.»

1 min

1 like

Fin février, Ford annonçait son intention de fermer son usine de Blanquefort (Gironde), dernier site du constructeur américain en Europe. Dans la foulée, Etat et collectivités montaient au créneau pour défendre, dixit Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie, ce «beau site». Des discussions sont en cours entre l’Etat, la direction américaine et l’équipementier belge Punch Powerglide pour reprendr

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :