SFR Presse
Le Télégramme
27 août 2019

« Le ton a changé »

1 min

Maire de Brest et président de la métropole, François Cuillandre est particulièrement exposé. Pour autant, il affirme « ne jamais avoir été agressé ni directement menacé ». Pour lui, « il n’y a pas de regain de violence mais un changement de ton. Avant, les administrés prenaient leur plus belle plume quand ils avaient quelque chose à demander. Ils prenaient le temps de mettre un timbre, le temps d

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :