SFR Presse
Le Figaro
2 août 2019

dans la vie quotidienne Du globish à toutes les sauces

Conruyt, Claire Alice Develey

1 min

■ Ils sont parfaitement inutiles et absolument irrésistibles. Les anglicismes sont comme une deuxième langue en français. Il y a d’abord la crispante catégorie des mots en « -ing ». « Checking », « coworking », « marketing », par exemple. Et le « must » : « souping ». Vous ne connaissez pas ce petit dernier ? C’est l’art de manger de la soupe. Ensuite, il y a les impardonnables « impacter », « fo

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :