SFR Presse
Libération
17 septembre 2019

Pourquoi Jean-Luc Mélenchon n’est pas victime de «lawfare»

En utilisant ce concept pour dénoncer l’instrumentalisation politique de la justice, Jean-Luc Mélenchon, dont le procès s’ouvre jeudi, fait une utilisation polémique du terme qui vise à délégitimer la décision de justice.

3 min

Tribune. Le 7 septembre, Jean-Luc Mélenchon a appelé à dénoncer le «lawfare», qu’il définit comme l’instrumentalisation de la justice à des fins de «persécution politique». Publiée dans le JDD, la déclaration commune a été signée par des personnalités de gauche de premier plan, dont les anciens présidents Lula et Correa, ou encore par le secrétaire général de Podemos, Pablo Iglesias. Elle intervie

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :