SFR Presse
Le Figaro
4 novembre 2018

Cargaisons fantômes

Fabrice Nodé-Langlois

1 min

Officiellement, les exportations de brut iranien ont déjà baissé de 1,1 million de barils par jour (Mbj) depuis le mois de mai, lorsque Donald Trump avait annoncé le retour des sanctions. Soit une chute de plus de 40 %. Sauf que, selon Antoine Rostand, cofondateur du cabinet Kayrros qui analyse le marché pétrolier à partir d’images satellite des stocks à terre et du moindre mouvement des tankers,

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :