SFR Presse
Le Figaro
15 février 2019

La Chine s’inquiète pour ses investissements au Venezuela

Cyrille Pluyette

2 min

Cyrille Pluyette
Cyrille Pluyette

L’HISTOIRE avait pourtant bien commencé : la Chine, destinée à devenir le premier importateur mondial de pétrole, avait les poches profondes. Le Venezuela disposait quant à lui d’énormes réserves d’or noir et voulait contrer le pouvoir américain. Le géant asiatique a donc commencé à partir de 2007, sous le règne d’Hugo Chavez, à prêter des sommes colossales à Caracas (plus de 50 milliards de doll

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :