SFR Presse
Challenges
1 avril 2020

Le grand retour de la nation

2 min

C'était un gros mot. Inhérent au lexique des extrémistes et des souverainistes. Or, avec la crise sanitaire, il est apparu comme une évidence que la nation était le meilleur échelon pour faire face, se serrer les coudes. Que c'était à ce niveau que s'exprimait l'attachement des individus à la société, à ce niveau que pouvait s'exercer la solidarité. « Une nation est une âme », écrivait le philosop

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :