SFR Presse
Le Parisien
19 août 2019

Societe

1 min

ENVIRONNEMENT Il recouvrait 16 km 2 en 1890, 0,7 km 2 en 2012… Et plus rien depuis 2014. L’Islande a dévoilé hier une plaque à la mémoire de l’Okjökull, premier glacier de l’île englouti par le réchauffement climatique. C’est la première fois qu’un monument est érigé pour un site du patrimoine naturel victime de l’activité humaine. Selon l’Union internationale pour la conse

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :