SFR Presse
Libération
29 janvier 2019

«Sorry to Bother You», Marx à suivre

Critique radicale du capitalisme et du racisme, la brillante fable de Boots Riley met en scène l’ascension d’un télé-vendeur de centre d’appel, jeune Noir ambitieux doté d’une voix de Blanc.

3 min

Excusez-moi de vous déranger, mais… Dès son titre, Sorry to Bother You, de Boots Riley, s’adresse à nous d’une formule de politesse qui annonce et cache quelque chose. Celle-ci est aussi la phrase d’accroche par laquelle son personnage principal, Cassius Green, dit Cash, débute toute conversation téléphonique avec les personnes auxquelles il est censé vendre quelque chose, dans le call center d’Oa

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :