SFR Presse
Libération
7 août 2018

Nouveau départ en poules position

Quitte à réaliser son rêve de bobo parisien d’aller vivre à la campagne, autant faire les choses bien. Se procurer quelques gallinacés, les choyer en leur fabriquant moult perchoirs et pondoirs en vue de récolter leurs œufs, les nourrir. Surtout, jouir de la compagnie fidèle mais intéressée de ces volatiles qui, il faut bien l’avouer, n’en font qu’à leur tête.

6 min

1 like

Et donc, installation à la campagne il y a sept ans, après quarante-cinq ans de Paris, achat d’une mignonne chaumière, un rêve de bobo du XIe, avec ses tomettes, ses poutres, ses cheminées et ses 120 m² au prix d’un parking dans le même arrondissement. Et donc, aussi, un jardin pour mettre la piscine hors-sol et sa maison à chauffage solaire, comme à Brégançon mais en un peu moins cher (800 euros

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :