SFR Presse
La Dépêche du Midi
18 janvier 2020

China Moses donne le bon tempo au festival

Vincent Vidal

2 min

« C’est un honneur pour moi, d’ouvrir ce nouveau festival de jazz à Albi. Vraiment très honorée. » Ces mots sortent de la bouche de Leïla Martial, le nouvel ovni de la scène jazz française, même si elle avoue régulièrement ne pas aimer être enfermée dans une case. La salle est archi comble, preuve du besoin des Albigeois de retrouver cette musique. Pour ce concert d’ouverture, Leïla Marcial a prop

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :