SFR Presse
Le Télégramme
22 septembre 2019

Makhila

1 min

C’est le traditionnel bâton de marche que tout basque se devait de posséder. Objet si personnel qu’il était et est toujours taillé à la mesure du propriétaire, marqué de ses initiales et de tout autre figuration de son choix sur le solide pommeau recouvert d’argent. Un lacet de cuir tressé complète l’ensemble.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :