SFR Presse
Libération
25 février 2019

Le XVIIIe siècle dans l’air du tendre

A travers une exposition intitulée «Eloge de la sensibilité», le musée d’Arts de Nantes explore cette période esthétique charnière, moment où la peinture s’éloigne des destins d’exception pour saisir l’individu dans son intimité et tous ses états.

6 min

On connaît Diderot en robe de chambre, Chardin sous ses bésicles. On est dans leur intérieur, et dans leur intimité. Chardin porte le silence, Diderot, la parole. Tous deux semblent nous dire comme le neveu de Rameau : «Je dis les choses comme elles me viennent, sensées, tant mieux ; impertinentes, on n’y prend pas garde. J’use en plein de mon franc-parler.» Et nous les regardons, plus de deux siè

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :