SFR Presse
Régal
31 octobre 2018

Coquillages & crustacés

2 min

L'objectif : ne pas surjouer l'opulence et le boisé. L'iode a vite fait de souligner l'amertume des vins qui montrent les muscles. Cet écueil évité, vous pouvez raffiner avec du ton sur ton : blancs expressifs avec le goût de noisette des huîtres plates, blancs légers avec le charnu des fines de claires, blancs onctueux avec les spéciales… Ou vous faire plaisir avec un beau crémant ou un champagne

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :

Sur le même thème