SFR Presse
Le Figaro
2 novembre 2018

Baudelaire et l’affaire des « Fleurs du mal »

ENCHÈRES  Le 4 novembre, l’étude Osenat disperse à Fontainebleau de précieux écrits du poète qui ont fait la une du « Figaro » en 1857.

Béatrice de Rochebouët

4 min

Qui ne se souvient pas du procès des Fleurs du Mal de Baudelaire ? La publication de ce recueil englobant la quasi-totalité de sa production en vers, de 1840 jusqu’à sa mort en 1867, scandalisa la société conformiste de l’époque. Couvert d’opprobre, l’écrivain défendu par l’avocat Me Gustave Chaix-d’Estange fut condamné à une forte amende par la justice de Napoléon III (réduite toutefois sur inte

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :