SFR Presse
La Provence
25 janvier 2020

En semi-liberté, il gérait un trafic de coke

R.C.

1 min

"Je ne sais pas de quel travail il a justifié pour accéder à une semi-liberté, mais il s’est bien foutu du monde !", sourit un enquêteur. Pour pouvoir passer ses journées dehors, et seulement rentrer dormir derrière les barreaux, cet homme de 33 ans, qui avait purgé une grande partie de sa peine de sept ans pour braquage, a dû montrer patte blanche à la justice. Mais celle-ci ne se doutait sans do

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :