SFR Presse
Le Figaro
26 novembre 2018

Bernardo Bertolucci Itinéraire d’un non-conformiste

DISPARITION Le réalisateur qui fit scandale avec « Le Dernier Tango à Paris » laisse une œuvre marquée par l’exploration des pulsions intimes. Ce fou de cinéma, né avec la Nouvelle Vague, est mort hier à Rome à l’âge de 77 ans.Par Éric Neuhoff eneuhoff@lefigaro.fr

Eric Neuhoff

4 min

1 like

Eric Neuhoff
Eric Neuhoff

L’accordéon de Gato Barbieri s’est arrêté net. Sur la piste de la salle Wagram, Marlon Brando, en larmes, interrompt sa danse grotesque et alcoolisée. Il n’y aura plus de dernier tango. Dans un coin de la salle, Maria Schneider hausse les épaules. Qu’au moins, là-haut, elle ne tombe pas sur Bernardo Bertolucci. Le cinéaste lui a fait trop de mal. À la fin de sa vie, il avait présenté ses excuses à

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :