SFR Presse
Nice Matin
26 mai 2020

« Une réelle reconnaissance »

C. M.

2 min

C. M.
C. M.

Ce que les infirmiers attendent du Ségur de la santé, c’est avant tout « une réelle reconnaissance de la profession », avance Sébastien Corriere, président du conseil de l’ordre des infirmiers des Alpes-Maritimes. « Cela passe bien sûr par le salaire mais c’est le rôle des syndicats de le négocier, sachant que le salaire moyen d’un infirmier en France est un des plus bas des pays de l’OCDE. » Un q

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :