SFR Presse
L'Indépendant
17 juin 2019

« Même les matches qu’on doit perdre, on les gagne »

1 min

Après 54 ans de disette, l’heure de l’USAP était enfin arrivée. Portés par une fois inébranable, les sang et or ont fait sauter un à un les verrous vers le Brennus tout au long d’une saison de rêve. « On s’est dit assez rapidement que ça pouvait être notre année, avance Jean-Philippe Grandclaude. L’année précédente, sur la phase retour, on ne perd qu’un seul match contre Clermont (29-15) et on fin

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :