SFR Presse
Madame figaro
12 septembre 2019

La parole libérée

1 min

Je viens de lire Se taire, de Mazarine Pingeot. Le sujet est certes tabou. Celui du viol, celui du secret aussi, mais l’histoire est admirablement écrite. Mazarine Pingeot (votre édition du 30 août) vient de laisser une belle empreinte dans l’agitation de notre ère post#MeToo. France D. (internaute)

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :