SFR Presse
Le Parisien
16 août 2019

Question de confiance

1 min

En deux ans, le gouvernement d’Edouard Philippe a mené une réforme qu’aucun de ses prédécesseurs n’avait osé entreprendre. Il fallait du courage pour lancer ce chantier. Avec son année blanche, ses taux personnalisés et ses innombrables cas particuliers, le prélèvement à la source est un monstre informatique. La bête semble domptée et une conclusion s’impose déjà : cette réforme va modifier radica

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :