SFR Presse

Les établissements français sous pression

2 min

CONCURRENCE Face aux nouveaux challengers, les opérateurs historiques affûtent leurs offres « Nous employons 800 personnes dans l’Hexagone, nous respectons la réglementation française et nous payons des impôts en France », s’agace Paul de Leusse, directeur général adjoint chargé d’Orange Bank, lorsqu’on lui demande ce qui différencie sa banque mobile de l’allemand N26 ou du britannique Revolut – s

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :