SFR Presse
Midi Libre
27 septembre 2019

à Nîmes, on n’a pas tout compris

3 min

Alors, bien sûr, en préambule, on doit écrire que si Nîmes avait ouvert le score sur un penalty qui semblait évident, vous n’auriez certainement pas lu ces lignes. « ça change le match », regrettait Lucas Deaux. Et notre analyse, forcément plus négative… Car s’il paraît que chez Free, on a tout compris – mais le président Assaf ne peut pas nous expliquer, il ne parle pas à la presse –, à Nîmes, on

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :