SFR Presse
L'Indépendant
11 juin 2018

Le final des Catalans

Bruno Onteniente

2 min

Bruno Onteniente
Bruno Onteniente

Une finale n’est jamais jouée d’avance. Cette phrase, qui tourne en boucle chaque année, dans la bouche des entraîneurs a pris, hier, toute sa mesure. « Tout le monde nous a annoncés comme grandissime favori avant ce match, sauf qu’une finale, c’est du 50-50 et on l’a encore vu ce soir (hier) », n’a pas manqué de rappeler, à l’issue de débats mémorables, l’entraîneur des vainqueurs, Benoît Albert.

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :