SFR Presse
L'Express
11 décembre 2018

“Un fort sentiment de déception”

Alexandre Sulzer

1 min

Accoudé au zinc, David tient une bière ambrée de sa main gauche, son smartphone de la main droite. Son pouce fait défiler le mur de son profil Facebook, où s’entassent vidéos, visuels et dessins anti-Macron. Ce 13 novembre, à Chauny (Aisne), la première mobilisation des gilets jaunes n’a pas encore eu lieu et, déjà, la colère gronde en ligne. « On ouvre Facebook, on ne voit que du Macron », consta

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :