SFR Presse
La Voix du Nord
29 novembre 2018

Trois semaines, c’est bien trop long pour les frelons

1 min

OSTRICOURT. Apiculteur, Jean-Yves Cogez croise un jour dans son jardin des frelons asiatiques, bêtes noires de ses abeilles. Il se met à la recherche du nid et le trouve, à trente mètres de haut, dans un bois dont le propriétaire habite le Sud de la France et ne répond pas aux demandes d’intervention. Le maire finit par prendre un arrêté pour faire intervenir une société spécialisée mais celle-ci

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :