SFR Presse
Le Figaro
21 août 2018

Barbara Loden dans le miroir de « Wanda »

La très anticonformiste épouse d’Elia Kazan réalise en 1970 ce portrait d’une femme qui laisse les féministes perplexes. Il sera primé à Cannes.

Eric Neuhoff

4 min

Eric Neuhoff
Eric Neuhoff

Il a suffi d’un prénom. Elle s’appelle Wanda. C’est une femme qui s’en va. Elle quitte mari et enfants. Sa silhouette blanche déambule dans des paysages gris, dans un décor de terrils. Elle a des bigoudis sur la tête et arrive au tribunal clope au bec malgré l’interdiction de fumer. À la barre, son époux la regarde à peine. « Monsieur le juge, s’il veut le divorce, donnez-le lui. » On n’est pas pl

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :