SFR Presse
Le Journal du Dimanche
28 octobre 2018

Le diesel n’a pas dit son dernier mot

2 min

Malgré un contexte de moins en moins avantageux, le diesel n’en reste pas moins ultra dominant. Quatre-vingt-cinq pour cent : s’il faut retenir un chiffre, c’est bien celui-là. Parmi les flottes des entreprises françaises, le diesel représente plus de huit véhicules sur dix. Une prédominance expliquée principalement par des raisons fiscales et financières, même si la situation est en train d’évolu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :