SFR Presse
Le Figaro
4 novembre 2018

Père Pedro : « Les recettes de la fraternité n’ont pas de nationalité »

Akamasoa, la cité malgache que le prêtre a fondée sur une décharge pour lutter contre la pauvreté, se veut un modèle duplicable, à la portée de tous les États.

Delphine de Mallevoüe

3 min

Delphine de Mallevoüe
Delphine de Mallevoüe

À70 ans, Pedro Opeka, figure charismatique de la lutte contre la misère à Madagascar depuis près de trente années - affectueusement appelé « père Pedro » -, fait l’objet d’un hommage à travers La Cité d’espérance du père Pedro, une galerie de portraits signée Pierre Lunel aux Éditions du Rocher. Des personnes rencontrées à Akamasoa, cette ville-association fondée par le prêtre qui reloge et fait

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :