SFR Presse
Le Figaro
28 novembre 2018

Lumières sur le Palais de la Porte dorée

PATRIMOINE Le Musée national de l’histoire de l’immigration illumine sa façade et redonne du lustre à ses salons Art déco. Une restauration financée par le mécénat de la maison Louboutin.

Claire Bommelaer

3 min

Claire Bommelaer
Claire Bommelaer

Avant d’être le chausseur des stars, Christian Louboutin fut aussi un enfant du XIIe arrondissement de Paris. Résidant rue Fécamp, il fréquenta assidûment le zoo de Vincennes, la foire du Trône et le Palais de la Porte dorée, où se trouve désormais le Musée national de l’histoire de l’immigration. À l’époque, le palais était dédié aux arts d’Afrique et d’Océanie, et le grand salon de 600 m² peint

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :