SFR Presse
Libération Actu
11 août 2019

Quand l’antidopage français joue avec la loi

L’ordonnance du 19 décembre conférant le pouvoir de sanction des fédérations sportives à l’Agence française de lutte contre le dopage n’a toujours pas été ratifiée par le Parlement. Un flou juridique qui pourrait permettre à l’athlète Clémence Calvin, suspendue après un contrôle inopiné en mars, de contester cette décision.

Luca Endrizzi

3 min

Luca Endrizzi
Luca Endrizzi

La procédure de «composition administrative» (l’équivalent d’un plaider coupable), introduite par l’ordonnance du 19 décembre 2018, et inaugurée malgré elle par Clémence Calvin, peut-elle être considé ...

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :