SFR Presse
Le Figaro
25 octobre 2019

Pourquoi la loi doit interdire le voile islamique des accompagnatrices d’élèves

La déclaration d’Emmanuel Macron sur le voile islamique, le 24 octobre à La Réunion, n’est pas une réponse satisfaisante à la polémique actuelle, argumente le professeur de droit public à l’université Rennes-I *.

Anne-Marie Le Pourhiet

3 min

1 like

Anne-Marie Le Pourhiet
Anne-Marie Le Pourhiet

Le port du voile dans l’espace public n’est pas mon affaire. Dans les services publics, à l’école, c’est mon affaire », a déclaré Emmanuel Macron le 24 octobre. Or la distinction avancée par le président de la République est extrêmement discutable. Les parents qui apportent leur concours aux établissements publics d’enseignement pour assurer la surveillance et le bon ordre des sorties scolaires

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :