SFR Presse
L'Indépendant
4 avril 2019

À gauche : ce sera l’union sinon rien

2 min

Avec un score proche des 30 %, les candidats de la gauche veulent croire à un rassemblement mais sans trancher la question du leadership. Atone depuis le fiasco de la municipale de 2014 où elle avait dû se retirer au profit de Jean-Marc Pujol afin de battre l’extrême droite, la gauche peut-elle retrouver des ambitions à un an de l’échéance électorale perpignanaise ? L’enquête de l’Ifop pour L’Indé

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :