SFR Presse
Le Télégramme
3 septembre 2019

Moix jusqu’à la lie

Vu par Stéphane Bugat

1 min

Vu par Stéphane Bugat
Vu par Stéphane Bugat

S’il fallait une bonne raison pour ne pas lire le nouveau roman de Yann Moix - qui est seul à se considérer comme un grand écrivain - la communication nauséabonde organisée autour de sa sortie devrait suffire. On a fait grand cas des accusations de mauvais traitement qu’il y profère, avec force récits, contre son père et son frère. Les intéressés, lassés des postures victimaires du grand auteur, n

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :