SFR Presse
Le Figaro
26 avril 2019

Pour l’Espagnol Sanchez, arriver en tête ne suffira pas

Le parti du premier ministre socialiste, favori, pourrait ne pas avoir de majorité.

Mathieu de Taillac

3 min

1 like

Mathieu de Taillac
Mathieu de Taillac

LÉGISLATIVES Il y a onze mois, l’Espagne était gouvernée par le Parti populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy, qui venait de faire approuver son budget. Le leader de l’opposition, Pedro Sanchez, devait encore assurer son emprise sur le Parti socialiste (PSOE), reconquis au terme de primaires fratricides. Les sondages voyaient en Ciudadanos (C’s, centre droit libéral) le parti préféré des Espagnols

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :