SFR Presse
Le Figaro
19 novembre 2018

Boko Haram, paroles de survivantes

Sensible et pudique, le documentaire anglo-américain de Gemma Atwal et Karen Edwards montre pour la première fois des Nigérianes rescapées du groupe islamiste s’exprimer devant une caméra.

Tanguy Berthemet

2 min

Tanguy Berthemet
Tanguy Berthemet

On n’entend que rarement parler du calvaire que ­vivent les Nigérianes aux mains des islamistes. Les Survivantes de Boko Haram, un document diffusé mardi sur Arte, a le mérite de mettre un visage et un prénom sur certaines des milliers d’adolescentes anonymes victimes chaque année d’enlèvements par cette secte. Les réalisatrices, Gemma Atwal et Karen Edwards, ont eu un accès privilégié et rare au

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :