SFR Presse
Le Télégramme
24 septembre 2018

Nourrisson. On pourrait éviter 150 décès par an en France !

Destination Santé

2 min

Destination Santé
Destination Santé

La semaine dernière se tenait la Semaine de la prévention de la mort inattendue du nourrisson. Si le nombre de décès a diminué au fil du temps, « nous pouvons encore mieux faire », martèlent les professionnels de la petite enfance. La mort subite du nourrisson qu’on appelle désormais mort inattendue du nourrisson (MIN) est définie par le décès brutal d’un bébé, jusque-là considéré comme bien porta

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :