SFR Presse
Le Figaro
25 avril 2019

Tout reste à faire…

N/A

2 min

E mmanuel Macron devait répondre à la colère des « gilets jaunes » mais aussi à l’exaspération de ces millions de Français qui n’ont jamais rien cassé. Il était censé prendre en compte l’avis des citoyens qui ont participé au grand débat sans ignorer pour autant tous ceux que ce palabre interminable a laissés de marbre. Il lui fallait parler à la gauche le langage de la justice et à la droite celu

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :