SFR Presse
01 Net
9 avril 2019

LE TERRORISTE ÉTAIT ACCRO AUX RÉSEAUX SOCIAUX

1 min

La police néo-zélandaise a dû intervenir directement auprès de Facebook pour que la plateforme se décide enfin à supprimer la vidéo du massacre des mosquées de Christchurch, diffusée par le tueur le 15 mars. Cette atrocité montre une fois de plus l’incapacité des réseaux sociaux à contrôler leurs contenus, mais rappelle aussi l’existence du forum 8Chan, un concentré de haine et de violence aliment

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :