SFR Presse

Cavalier seul, au bout du compte

S. A.

2 min

« Être vivant et le savoir » Un bijou sur la mort d’Emmanuèle Bernheim Rien que le titre ressemble à un voyage. Existentiel, vertigineux. Et pourtant, non. Alain Cavalier est un cinéaste léger, un elfe de la pensée, un rêveur, obsédé par le détail, le minuscule, sachant que c’est dans le plus ténu que gise, souvent, le plus vaste. Du côté des objets, aussi, adepte du parti pris des choses, mais là

Vous avez lu gratuitement une partie de l'article, pour lire la suite :